JOUR 23

RIEN À SAUVER

est-ce la quête d'un jour lointain où l'on aura réussi qui rend le plus débile, ou bien celle d'un jour plus proche où tous les autres échoueront ? n'est-ce pas le ciel qui brûlera le premier, et ses représentants, les anges, qui feront une descente sur la terre pour tuer tous les hommes ? notre impuissance à vivre ensemble n'est-elle pas la preuve de notre échec, la preuve qu'il n'y a plus rien à sauver ?

toutes les créations divines seront abandonnées, laissées à crever dans leurs excréments et leur sang au fond des villes. toutes sauf les rats, les fourmis et les mouches. c'est parce qu'on ne peut rien tirer de bon de l'animal politique - son malheur se construit comme une tour, un pays. mais les rats, les fourmis et les mouches sont de biens meilleurs ouvriers.